Maligne Minceur

Lettre à ma « grosse ».

Ma grosse,

Je sais que tu as été malmenée, « récapitulez ici toutes les épreuves qui vous ont selon vous fait grossir ».

Tu n’étais pas prête et quand tu as ressenti …, je sais que tu as eu peur de perdre… Tu as cru alors que le fait d’être mince, au bon poids, te ferait perdre l’amour de qui que ce soit et tu t’es ainsi arrangée pour exister, pour ne pas trop plaire et donc être aimée.

Je sais que tu as été toute puissante, dès que je me sentais à nouveau bien dans mon corps après quelques jours de régime, tu revenais en force pour me faire manger, me faisant croire que je serai mieux en ta compagnie.Tu as fini par me faire croire que tu pouvais régler tous mes soucis, toutes mes peurs, que tu m’étais indispensable, et tu en étais persuadée toi-même.

Écoute maintenant ma grosse, ce temps est révolu, je sais que maintenant tu seras mieux à me rejoindre dans mon choix d’être mince, tu peux te reposer et disparaître. Je t’aime et te remercie de m’avoir protégée, mais maintenant je me sens forte et je peux être moi-même, mince. Je n’ai plus besoin de toi. Tu peux partir pour toujours.

TCHAO, A JAMAIS !

Votre prénom mince.

Ceci n’est qu’un exemple, à vous de jouer pour écrire la votre !